M. François Coste, Président Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture Française en Roumanie (CCIFER) : Le partenariat franco-roumain, une relation solide et de durée

0
78 views

Le partenariat économique stratégique qui lie la France et la Roumanie contribue à la compétitivité des deux pays, ainsi qu’à celle des entreprises impliquées : les sociétés françaises trouvent dans leur présence en Roumanie un relai de croissance, une diversification du risque, des talents et de bonnes pratiques, ainsi qu’une source de valeur ajoutée qui renforce leur compétitivité en France et sur d’autres marchés.

En prenant en compte les investissements directs et indirects, la France est le 3eme investisseur étranger en Roumanie.

Les échanges commerciaux entre la France et la Roumanie ont doublé en dix ans. En 2016, les échanges commerciaux bilatéraux entre nos deux pays ont augmenté de 9,3% par rapport à 2015, à 7,4 Mds EUR. La France se maintient au rang de troisième client et quatrième fournisseur de la Roumanie. La Roumanie est le 28eme pays client de la France et son 27eme fournisseur.

En 2016, la France enregistre un déficit commercial (157 MEUR), vis-à-vis de la Roumanie pour la première fois depuis 2011. Il était très légèrement excédentaire en 2015 (5 M EUR) et atteignait en moyenne 287 M EUR sur la période 2012-2014. Le secteur des matériels de transport contribue de façon significative à cette dégradation en 2016 (205 M€ de déficit supplémentaire par rapport à 2015). La France exporte majoritairement des biens d’équipement et du matériel de transport en Roumanie. Le matériel de transport est le premier poste d’importation de la France pour les biens en provenance de Roumanie, les automobiles Dacia y jouant un rôle clef. C’est un excellent exemple de la forte contribution des sociétés à capitaux étrangers à l’internationalisation de l’économie roumaine.

Avec un chiffre d’affaires cumulé d’environ 18 mld d’euro et plus de 125.000 emplois directs, la communauté d’affaires représentée par la CCIFER demeure une des plus dynamiques du pays, très engagée dans le développement des personnes, des entreprises et de la Roumanie. Notre communauté a d’ailleurs prouvé son attachement à la Roumanie en y restant pendant les années de crise 2009-13.

Les nombreuses activités de la CCIFER couvrent quatre missions fondamentales : créer des opportunités pour et entre ses membres ainsi que pour de potentiels investisseurs français, former et développer les ressources humaines de nos entreprises membres, dialoguer au nom de nos membres avec les Autorités roumaines pour proposer des réformes du milieu économique, soutenir le développement international de ses membres à partir de la Roumanie et accompagner les entrepreneurs.

Notre communauté d’affaires en Roumanie est très diverse : des leaders dans de nombreux secteurs et des PMEs dynamiques (80 % des membres de la CCIFER sont des PME et PMI qui contribuent au développement économique du pays à côté des autres membres), des professionnels, des associations. La diversité de notre communauté s’exprime aussi dans les années de présence : certaines sociétés implantées depuis plus de 25 ans, d’autres plus récemment.

La CCIFER s’est démontrée, au long de ses 21 ans d’activité, un pôle de soutien pour les entreprises françaises prospectant le marché roumain, mais dans la même mesure pour les entreprises françaises déjà installées en Roumanie. En faisant le point sur l’année 2016, CCIFER a été impliquée dans 50 projets de prospection, et les sociétés françaises ont prouvé un intérêt continu dans leur investissement en Roumanie, dans de nombreux secteurs : emballages (carton) ; industrie, en particulier dans le secteur automobile ; NTIC ; bois ; textiles ; transport fluvial ; aéronautique ; déstockage.

Ce que nous constatons c’est que l’intérêt des investisseurs français a continué à augmenter pendant les dernières années. Pendant les premiers six mois de l’année 2017, la CCIFER a finalisé 50 projets de développement des affaires, soit qu’elle a aidé des sociétés françaises à ouvrir une filiale en Roumanie, se développer sur un nouveau marché ou identifier de nouveaux canaux d’acquisition.

En 2017, les sociétés françaises ont été intéressées par les secteurs suivants : automatique ; ingénierie ; services et agriculture.

En plus, depuis 2010, la CCIFER accueille les entreprises dans son Incubateur d’affaires, héberge des sièges sociaux, offre de la  domiciliation postale et des espaces de bureaux pour des collaborateurs/ VIE.

La CCIFER œuvre à travers ses activités à renforcer la voix de la communauté française en Roumanie : rendre visible une approche de marché durable, basée sur une relation de partenariat et faire des propositions de valeur auprès les institutions publiques afin de travailler ensemble pour le développement de la Roumanie et de son attractivité.

Pour contribuer à la stabilité et à la prédictibilité de l’environnement économique, dont les investisseurs ont besoin, la CCIFER exprime une position commune de ses membres, à capitaux roumains ou français, dans le dialogue avec les autorités publiques.  Depuis 2016, la CCIFER s’est aussi beaucoup investie à représenter la voix de ses membres par le biais de Coalitia pentru Dezvoltarea Romaniei (CDR). La CCIFER est active dans Coalitia à travers différentes Task Forces et dans le comité de pilotage de CDR. Depuis 2017, CCIFER est leader de la Task Force pour Agriculture et Rapporteur pour celle sur les Fonds Européens.  Nous nous sommes aussi positionnés avec nos experts sur d’autres thématiques du débat public: la flexibilité du code du travail, le salaire minimum ; le système de la formation duale, le dialogue social etc. Nous sommes très attachés à ce que le dialogue social ait lieu et en priorité dans le cadre de chaque entreprise, au plus proche des réalités de chaque entreprise.

Même si l’édition de juin 2017 du Baromètre de conjoncture économique réalisé par la CCIFER montre que le moral des entreprises interrogées est en baisse par rapport à 2016, notamment comme suite aux  incertitudes liées aux récents bouleversements politiques, nous sommes confiants que la présence française en Roumanie présente un potentiel et des perspectives encourageants, fait démontré aussi par les missions que la CCIFER  mène pour de potentiels investisseurs français (prospection du marché, recherche de clients, l’identification de fournisseurs ou l’achat de sociétés en Roumanie).