Message du Ministre des Affaires étrangères de la Roumanie, Teodor Melescanu, à l’occasion de la Fête nationale de la République française, le 14 juillet 2017 : La relation franco-roumaine a continué à s’élever et à s’enrichir, ses réussites étant de plus en plus remarquables

0
45 views

En mai 1968, dans un discours prononcé à l’Université de Bucarest, Charles de Gaulle, le premier Président de la Ve République, évoquait la solidité des liens intellectuelles et morales entre la France et la Roumanie en dépit de leur séparation politique apparente et prédisait la vocation des deux pays à s’entraider „au sein d’une Europe qui se cherche en sortant du régime des blocs”. Moins de 40 ans après, la Roumanie reprenait sa place dans une Europe retrouvée; le 14 juillet 2007, à Paris, des militaires roumains participaient pour la première fois au défilé de la Fête nationale de la France, aux côtés de détachements de tous les autres États européens.

Nos pays ont parcouru un long chemin depuis. Un chemin parfois semé d’embûches, mais que nous avons parcouru ensemble, en trouvant toujours les meilleures solutions pour dépasser les obstacles épisodiques. La construction de longue durée qu’est, depuis plus de deux siècles, la relation franco-roumaine a continué à s’élever et à s’enrichir, ses réussites étant de plus en plus remarquables. Elle fonctionne dans une logique de coopération renforcée, dans un esprit profondément européen, centré sur la consolidation du travail en commun et résolument tourné vers l’avenir.

En témoignent la forte dynamique des contacts politiques de haut niveau des dernières années, qui se poursuivra prochainement avec les visites en Roumanie du Président Emmanuel Macron et du Premier ministre Édouard Philippe, et aussi les nombreuses rencontres et dialogues au niveau de travail, qui contribuent manifestement à la continuité et à la concrétisation de notre agenda commun.

En témoigne aussi l’essor particulier de notre coopération sur la base du Partenariat Stratégique bilatéral, en place depuis 2008, et de son ambitieuse Feuille de Route, actualisée en juin 2016, qui reflète l`intérêt des deux parties d`approfondir le dialogue et de passer à une nouvelle étape de développement du Partenariat en plans bilatéral et européen. Sa mise en œuvre selon un calendrier bien établi représente une priorité d’action pour le gouvernement roumain; nous travaillons là-dessus avec la nouvelle administration française, afin de maintenir le rythme soutenu des progrès.

Un succès exemplaire dans l’ensemble de la relation est l’évolution de la coopération économique: les échanges commerciaux connaissent une tendance ascendante depuis des années, à voir des niveaux record successifs, aboutissant à environ 8 milliards d’Euros en 2016 – 10% de plus qu`en 2015. La France est notre quatrième partenaire commercial et le cinquième investisseur dans l’économie roumaine ; l’ample potentiel de développement de la Roumanie dans une multitude de domaines, tels que l’industrie aéronautique ou le nucléaire, ainsi que les complémentarités entre les deux économies peuvent générer encore plus de collaborations futures réussies.

Au sein de l’Union Européenne, la Roumanie demeure engagée, aux côtés de la France, dans la construction d’une Europe plus forte et refondée, capable de peser de tout son poids sur la scène internationale et en même temps plus soucieuse des attentes et préoccupations légitimes de ses citoyens. Nous sommes prêts à contribuer à la relance du projet européen, à promouvoir la continuation de l’intégration et à nous raccorder aux nouvelles formules de coopération consolidée, apportant en tant que valeur ajoutée notre orientation pro-européenne majoritaire, notre stabilité et notre croissance économique constante.

Nous sommes persuadés que la relation entre les peuples roumain et français, fondée sur un attachement historique qui porte l’empreinte de la proximité culturelle et linguistique, des systèmes de valeurs communes, des échanges d’idées continus et aussi sur les affinités entre deux visions comparables du monde, continuera à s’épanouir ; la Roumanie est et restera un pays francophone et francophile. La Saison Roumanie – France 2019, qui coïncidera avec la première Présidence roumaine du Conseil de l’Union Européenne, sera le cadre parfait pour mettre en exergue les liens profonds qui unissent nos deux pays, notre riche tradition d’amitié, ainsi que nos projets d’avenir.

En célébrant aujourd’hui la Fête nationale de la France, nous célébrons en même temps le rôle qu’elle a acquiert pour nous tous au fil du temps. Une des grandes dates emblématiques de l’histoire, fort symbole de la lutte pour la liberté et la défense des droits de l’homme, le 14 juillet appartient non seulement aux Français, mais à tous ceux qui se sentent réunis par la démocratie et qui fêtent le dialogue et la libre confrontation des arguments et des idées. Je renouvelle à cette occasion nos plus chaleureuses félicitations, ainsi que nos meilleurs vœux de bonheur, de progrès et de prospérité au peuple français ami. Bonne Fête nationale, la France !