Michel Cywinski, Conseiller économique, chef du service économique de l’Ambassade de France à Bucarest: La Roumanie, un pays d’opportunités

0
601 views

La Roumanie a connu depuis 2013 une très forte croissance qui a atteint un pic en 2017 à 6,9%, soit la deuxième meilleure performance de l’Union européenne et a réalisé un rattrapage considérable en termes de développement depuis son adhésion à l’UE en 2007. Le PIB par habitant est ainsi passé de 39% de la moyenne de l’UE en 2006 à 63% en 2017.

Cette convergence accélérée a permis de renforcer nos relations bilatérales, qui étaient déjà denses. La France est en effet aujourd’hui le 4ème pays investisseur dans le pays avec un stock d’investissement s’élevant à 4,2 Mds EUR.  Le registre du commerce roumain recense plus de 2 300 entreprises à capitaux majoritaires français, générant 95 000 emplois directs et 13 Mds EUR de chiffre d’affaires. Outre les nombreuses PME implantées en Roumanie, 36 des 40 plus grandes entreprises françaises cotées en bourse sont présentes dans le pays.

Cette densité se traduit aussi par des échanges bilatéraux intenses, qui continuent de progresser, atteignant 8 Mds EUR en 2017. La France est ainsi le 3ème client de la Roumanie et son 5ème fournisseur, tandis que la Roumanie est le 25ème client de la France et son 28ème fournisseur. La filière transport est au centre de nos relations commerciales mais le secteur des machines industrielles et agricoles  n’est pas en reste.

Le positionnement géographique stratégique du pays, les compétences de la main d’œuvre roumaine et son habilité à parler plusieurs langues (notamment l’anglais et le français) confèrent d’importantes opportunités pour les entreprises françaises. Ces dernières bénéficient ainsi de cet environnement favorable dans de très nombreux secteurs d’activités (transports, IT, commerce de gros et de détail, agriculture, banques, industrie). On notera également la volonté affichée du gouvernement d’accélérer le rythme des réformes structurelles, ce qui, si leur mise en œuvre est effective, devrait améliorer le climat des affaires. On peut notamment citer, parmi les récents exemples, les ordonnances d’urgence relatives aux partenariats publics-privés et aux marchés publics.

A l’aube du centenaire de la Roumanie moderne, de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE et d’une saison France-Roumanie qui s’annonce prometteuse, les opportunités de coopération et de relations commerciales sont nombreuses pour nos entreprises.