SEM Luca-Alexandru Niculescu – Ambassadeur de Roumanie en France : Les relations bilatérales entre la Roumanie et la France ont connu un essor considérable ces dernières années

0
75 views

Aujourd’hui les Français et tous les amis de la France à travers le monde fêtent le 14 juillet, date de la prise de la Bastille. Au-delà de sa signification pour l’Histoire de la France, qui en a fait sa Fête nationale, cette date continue de porter un message universel de liberté, d’égalité et de fraternité, qui résonne avec la même force emblématique 228 ans après la Révolution française.

Les aspirations de progrès portées par les philosophes et penseurs français du Siècle des Lumières, puis par les promoteurs des idéaux de la Révolution de 1789 ont été une source d’inspiration permanente pour les élites politiques roumaines. La construction de la Roumanie moderne est liée de manière indissociable à la France et à ces idées novatrices.

Lorsque nous parlons des relations franco-roumaines, nous avons à l’esprit également les affinités culturelles entre les deux peuples et l’attachement profond des Roumains à la langue française, deux éléments qui ont joué un rôle déterminant dans le renforcement de notre amitié traditionnelle. Il convient de rappeler que la Roumanie est, de nos jours, l’un des pays ou la langue française est le plus parlée et étudiée, avec 25 lycées et collèges nationaux francophones et 115 filières francophones dans 33 universités associées à l’Agence Universitaire de la Francophonie.

Les relations bilatérales entre la Roumanie et la France ont connu un essor considérable ces dernières années, notamment à travers un dialogue politique très dense, et ce au plus haut niveau. Notre coopération est placée sous le signe d’un Partenariat stratégique solide dans tous les domaines. La signature, l’année dernière, par les Premiers Ministres roumain et français, de la Feuille de route actualisée du Partenariat stratégique a marqué la volonté de la Roumanie et de la France d’approfondir leur coopération politique, compte tenu des évolutions récentes sur le plan européen et international. Ce document énumère également certains secteurs dans lesquels la Roumanie et la France souhaitent coopérer encore plus étroitement, comme les transports, l’agriculture, la santé, la recherche, l’éducation ou la culture.

La coopération économique demeure un domaine-clé de notre relation. La France est le cinquième investisseur étranger en Roumanie, avec la présence dans notre pays de la plupart des entreprises du CAC 40 français. Dacia Renault, les grands noms de la distribution commerciale (Carrefour, Auchan) et, plus récemment, la coopération Airbus – Uzinele Ghimbav, ne sont que quelques exemples – les plus visibles – des réussites dans ce domaine. D’autre part, les échanges commerciaux entre la Roumanie et la France ont connu l’année dernière une augmentation de 10%, pour un volume total de près de 8 milliards d’euros. Le potentiel de développement de nos relations économiques reste, certes, très prometteur, notamment au niveau des PME.

Comme je l’évoquais précédemment, les relations culturelles et scientifiques représentent une dimension essentielle de notre coopération, renforcée par la place importante que la langue française a gardée parmi les langues étrangères étudiées en Roumanie. La Saison France-Roumanie, qui débutera le 30 novembre 2018 pour s’achever le 14 juillet 2019, marquera le Centenaire de la Roumanie moderne. Comme chacun sait, la France a joué un rôle essentiel à cet égard, surtout à travers la mission militaire conduite par le général Berthelot. Pour la Roumanie, ce sera l’un des événements culturels majeurs de la dernière décennie et une occasion, pour les deux pays, de mettre en valeur leur image. La Saison France – Roumanie comprendra de nombreux événements culturels de qualité, centrés en grande partie sur la création contemporaine, la recherche et l’innovation, le but étant de projeter une image moderne des relations franco-roumaines, résolument tournée vers l’avenir.

Enfin, La France est un partenaire et un allié essentiel dans le cadre de l’Union Européenne et de l’OTAN, ainsi que dans les instances internationales globales. Notre concertation au sein de l’Europe est permanente et nos positions convergentes sur la majeure partie des dossiers. Nous souhaitons notamment travailler aux côtés de la France et d’autres partenaires afin de donner un nouveau souffle au projet européen. Nous comptons également sur l’appui de la France en vue de la prochaine Présidence roumaine du Conseil de l’UE, au premier semestre 2019, qui coïncidera d’ailleurs en grande partie avec la Saison France – Roumanie.

« Quand il s’agit de la Roumanie et de la France, il est difficile de séparer le cœur de la raison » – disait Nicolae Titulescu, et à mon avis ce mot célèbre du grand diplomate roumain définit le mieux l’amitié et le respect profonds qui existent entre Roumains et Français. Une chose est sûre : quels que soient les défis que nos pays seront amenés à affronter, la France trouvera toujours en la Roumanie un ami et un allié sans faille.

En conclusion, je souhaite à nos amis Français une Bonne Fête nationale !