10.5 C
Bucharest
November 21, 2019
SUPPLEMENTS WORLD

SEM Bogdan Aurescu, Ministre des Affaires étrangères :La coopération entre la France et la Roumanie doit se poursuivre et renforcer

Le 14 juillet, date qui marque la Fête nationale de la République française, m’offre la très agréable opportunité d’adresser à tous les Français, ainsi qu’à tous ceux, Roumains ou non, pour lesquels la France occupe un lieu spécial dans les cœurs, les plus sincères félicitations et vœux de prospérité et de bonheur.

Depuis 1789, le 14 juillet résonne d’une manière absolument particulière dans les âmes de tous ceux qui aiment la liberté, j’oserais dire partout dans le monde. Fête de la liberté, le 14 juillet est aussi la grande fête d’un pays, la France, et de son peuple, qui a su, pendant une si riche et si souvent tumultueuse histoire, défendre hardiment des idéaux de liberté, de justice, d’égalité, de fraternité, valeurs et principes fondamentaux pour beaucoup des peuples, partout dans le monde. C’est pour cela que la France est non seulement un très grand pays, mais aussi un modèle, un idéal vers lequel beaucoup de pays, y compris la Roumanie, ont regardé et dans lequel ils ont souvent trouvé l’inspiration, dans leurs aspirations.

Je nourris la conviction que la France poursuivra avec passion, sagesse et succès son chemin vers l’affirmation complète des principes que je viens de mentionner. Je suis convaincu de la force du peuple français de constamment œuvrer afin d’accomplir sa destinée, de gardien et promoteur des valeurs universelles, tout en continuant de bâtir un pays stable, prospère, acteur majeur de la scène européenne et globale.

Comme je l’ai déjà évoqué, la France a été depuis environ deux siècles un modèle dans lequel la Roumanie a trouvé inspiration et force de poursuivre son chemin vers la modernité et vers sa place parmi les pays européens. Pour beaucoup des élites roumaines, l’admiration sincère pour la France – fondée tant sur des affinités de langue, de culture, que sur la reconnaissance des valeurs profondes de ce pays -, les liens d’amitié, ainsi que la possibilité de trouver dans l’expertise française de vraies lumières et solutions, ont guidé constamment l’activité, souvent au service du pays et de son affirmation parmi les pays modernes. L’histoire roumaine connait beaucoup d’exemples de moments forts, d’événements capitaux dans lesquels soit la France, soit des grandes personnalités formées en France ou ayant de très forts liens avec ce pays, ont joué un rôle essentiel. Je note en ce sens : le Congrès de Paix de Paris, de 1856, qui a jeté les fondements de  l’Union des Principautés roumaines, en 1859 ; la reconnaissance de l’indépendance des Principautés roumaines, après la Guerre de 1877, suivie de l’établissement, en 1880, des relations diplomatiques entre la Roumanie et la France, ce qui fait que cette année nous célébrons leur 135e anniversaire ; le soutien de la France et de sa Mission militaire pour la Roumanie, entre 1916 et 1918, durant la Grande Guerre, ainsi que le rôle de la France dans les évolutions qui ont abouti à la reconnaissance de la Grande Union de la Roumanie, du 1er Décembre 1918. Pour ce qui est du passé plus récent, les Roumains se souviennent toujours avec émotion de l’attention particulière portée par les Français, parmi les tous premiers dans le monde, à la Révolution de décembre 1989, ainsi que du soutien de la France aux premiers pas de la jeune démocratie roumaine. Et l’histoire d’une très belle amitié a continué avec le renforcement et la diversification de la relation bilatérale, avant et après l’entrée de la Roumanie dans la grande famille de l’Union européenne.

A présent, avec nos partenaires français, nous œuvrons de concert, afin de donner à la relation entre la France et la Roumanie tout l’ampleur et la mise en valeur que son potentiel exige. Il y a surtout un énorme potentiel humain – pour ce qui est de l’expertise, des affinités, des liens profonds entre les gens de nos pays – que nous devons absolument valoriser. Mais la coopération entre la France et la Roumanie doit se poursuivre et renforcer aussi au niveau européen, car les défis d’aujourd’hui réclament tous nos efforts, d’une action commune, efficace et prompte, afin de préserver et de continuer l’affirmation plénière des idéaux, les valeurs et les principes fondamentaux de notre admirable projet européen, qu’est l’Union européenne.

A l’heure de la Grande Fête du 14 juillet, c’est avec une profonde joie et émotion que je forme les vœux de « Vive la France, vive la Roumanie, vive l’amitié franco-roumaine! »

 

 

Related posts

France could suspend its membership of the Schengen zone

Nine O' Clock

H.E. Mrs. Andrea Gustović – Ercegovac, Ambassador of the Republic of Croatia to Romania: Croatian National Day

Nine O' Clock

Deadly bomb attacks strike Baghdad

Nine O' Clock

Leave a Comment